menuMENU
Article10 novembre 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

La première grève des auxiliaires de vie de Caen

Depuis plus de trois semaines, une dizaine de salariées de Domidom (groupe Orpea) se sont mises en grève à Caen. Elles réclament notamment une revalorisation des salaires et des indemnités kilométriques. Malgré un début de négociation, le blocage persiste.

La colère couvait depuis un bon moment. La crise du Covid avait compliqué les conditions d'exercice de leur métier d'auxiliaires de vie ; la flambée des prix du carburant avait encore compliqué l'équation financière. Alors, à l'annonce de la grève interprofessionnelle du 18 octobre, des salariées de l'agence de services à la personne Domidom de Caen, qui n'avaient jamais participé au moindre mouvement social, se sont lancées comme on saute à l'eau sans savoir nager. 

Aides ménagères non grévistes

Depuis plus de trois semaines, elles sont douze à conduire la grève (depuis, deux d'entre elles ont repris le travail). Elles animent un piquet de grève situé à l'entrée de l'agence qui compte 37 salariés. Angélika Osman et Séverine Marotel, depuis respectivement dix ans et cinq ans chez Domidom, précisent que ce sont principalement les auxiliaires de vie qui se mobilisent. Les aides ménagères – qui ont souvent des emplois du temps moins hachés et des déplacements moins longs – restent globalement en retrait du mouvement.