menuMENU
Reportage02 juillet 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

"La Poussinière" : un habitat partagé alternatif à l'hébergement en institution

Dans le village de Thomery, à côté de Fontainebleau, "La Poussinière" abrite un habitat inclusif ouvert depuis janvier 2021. Le lieu accueille des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs et leur propose un projet de vie sociale et partagée.

C'est dans une maison de maître à la façade impeccable et d'une surface d'environ 430 mètres carrés, « La Poussinière », que se niche une solution d'habitat inclusif gérée par l'association « Maison des cultures », l'agence régionale de santé (ARS), le conseil départemental de Seine-et-Marne et la commune de Thomery.

Les lieux ont ouvert il y a cinq mois grâce à la volonté sans faille de quatre personnes qui ont tout mis en œuvre pour que le lieu puisse rapidement accueillir du public et qui, pour ce faire, se sont mises en commun pour acheter la maison. Il aura donc fallu à peine deux ans à Caroline Deligny (coordinatrice du lieu de vie), Servane Narty, Cendrine Guilbert et Karine Piaget pour ouvrir cet habitat partagé destiné à des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs comme la maladie d'Alzheimer.

Une vie commune partagée

Elles sont actuellement sept à vivre dans la bâtisse, accompagnées quotidiennement par trois auxiliaires de vie (dont une qui reste de nuit, pour remédier aux besoins des personnes en perte de repères). Cathy, une des auxiliaires de vie, travaille ici depuis le début de l'aventure. Pour elle, en reconversion professionnelle, le plus important, c'est « de toujours respecter le choix des colocataires et d'être là pour leur apporter du bonheur ».

Sa collègue, Isabelle, en reconversion également, fait partie du projet depuis début mars. Selon elle, le groupe est « devenu comme une famille. Tous les pensionnaires participent aux tâches de la maison pour créer une atmosphère de vie positive »