menuMENU
Interview14 octobre 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

La médiation familiale pour « répondre au besoin d’apaisement des aidants et de leurs proches aidés »

L’Union nationale des associations familiales (Unaf) a officiellement lancé, le 8 octobre, l’expérimentation d’un dispositif de médiation familiale pour les aidants de personnes âgées ou handicapées. Jean-Philippe Vallat, directeur des politiques et actions familiales de l’union, détaille cette initiative soutenue par la CNSA.

Quelle est la genèse de cette expérimentation ?

Jean-Philippe VallatLes Udaf (unions départementales des associations familiales) ont toujours proposé des dispositifs de médiation dans le cadre de conflit de couples. Jusqu’à présent quelques-unes réalisaient, de façon marginale, des actions de médiation familiale en cas de difficultés portant sur l’accompagnement de personnes âgées ou handicapées.

Or, une étude de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), réalisée en 2015, met en lumière la dégradation fréquente des relations dans l’entourage de la personne aidée et montre que le besoin d’apaisement tant des aidants que des personnes accompagnées est important. Forts de ces constats, nous avons construit une convention de partenariat avec la CNSA pour développer, de façon expérimentale dans un premier temps, cette méthode de gestion des conflits (voir encadré).

L’expérimentation a débuté en mars et, en raison de la crise sanitaire, le comité de lancement n’a été réuni que le 8 octobre dernier, en présence de la CNSA et de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), également partenaire.

Quel est le public visé ?