menuMENU
Brève17 mars 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

La Journée mondiale du travail social en confinement

Sur l’affiche, la poignée de main stylisée a été remplacée par une salutation sans contact – « distanciation sociale » oblige. Le slogan, lui, reste le même, mais paraît aujourd’hui particulièrement d’actualité : « Garantir l’importance des relations humaines. » Pour cette Journée mondiale du travail social, fixée cette année au 17 mars, la Fédération internationale des travailleurs sociaux a tenu à retoucher, in extremis, sa communication. En ces temps de coronavirus, explique-t-elle, mieux valait représenter « l'importance des relations humaines avec le symbolisme non tactile ». De quoi refléter « les changements rapidement apportés au travail social, en pratique, dans de nombreux pays ».

Évidemment, nombre d'événements prévus pour célébrer les travailleurs sociaux, à travers la planète, ont été annulés ou reportés – à commencer par les rencontres prévues aux sièges des Nations-Unies à Genève et à New York. À Paris, le Haut conseil du travail social (HCTS) avait lui-même révu une rencontre le 26 mars, sur la « réflexivité entre posture et pratique professionnelle », qui a, elle aussi, dû être annulée.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres