menuMENU
Article04 février 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

La Fondation Abbé Pierre dresse un bilan négatif du quinquennat et auditionne les candidats

Le 2 février, la Fondation Abbé Pierre a présenté son 27e rapport sur l'état du mal-logement en France. L'occasion de dresser un bilan largement négatif du quinquennat d'Emmanuel Macron. Et de donner la parole aussi à six candidats à la présidentielle sur leurs propositions en matière de logement et de lutte contre la pauvreté.

Si des partisans du président de la République étaient au Palais des congrès de la porte Maillot à Paris, ce 2 février, leurs oreilles ont dû siffler. La matinée a, en effet, été consacrée au bilan du quinquennat en matière de logement et de lutte contre la pauvreté. Et en ces domaines, les héritiers de l'abbé Pierre pointent un échec global d'Emmanuel Macron avec juste un petit point positif sur la politique du Logement d'abord.

Baisse de la construction

Les titres des chapitres du rapport annuel expriment cette profonde déception. Dans celui intitulé « Les ménages à bout de souffle », la fondation déplore une « dynamique de baisse de la construction de logements sociaux qui préexistait à la crise sanitaire » et l'entrée dans l'aide alimentaire d'un million de nouvelles personnes.

Coups dans l'APL

Sur le volet « Le logement, parent pauvre du quinquennat », la fondation déplore une fois encore les coupes opérées en début de quinquennat dans les APL et les obstacles au logement social (ponction sur les caisses des offices HLM, augmentation des ventes HLM, etc.), si bien que la production de logements sociaux a plongé de 124 000 en 2016 à 87 000 en 2020. 

Sécurité sociale du logement

Enfin, sur le volet des remèdes, la fondation égraine quelques chiffres permettant d'endiguer la grave crise actuelle du logement : priorité aux plus exclus du logement, budget supplémentaire d'environ 10 milliards d'euros par an, production de 150 000 logements vraiment sociaux, création d'une garantie universelle des loyers, sorte de sécurité sociale du logement...

Six candidats interrogés