menuMENU
Brève30 avril 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

L'Unapei défend un « déconfinement adapté aux attentes des personnes »

À l'approche des annonces des modalités du déconfinement pour les personnes handicapées par la secrétaire d'État Sophie Cluzel, l'Unapei formule ses priorités  pour réussir cette étape.

Premier principe, le respect du libre choix. « Chaque personne doit choisir librement la façon dont elle veut vivre sa sortie du confinement : maintien au domicile, retour en établisssement médico-social... » et « le handicap ne doit pas être un critère d'exclusion dans le déconfinement ». Ainsi la stratégie devra garantir « un accompagnement individualisé répondant à un projet personnalisé clarifié entre les professionnels médico-sociaux et les personnes accompagnées ».

L'Unapei rappelle en outre « le caractère incontournable d'une prise en charge médicale régulière et suivie pour les plus vulnérables ».

Autre impératif : mettre à disposition les équipements de protection individuelle et énoncer des « consignes fiables et validées par des experts scientifiques concernant les protocoles de dépistage et la désinfection des locaux ». En fonction de ces consignes, l'Unapei exige des tests en nombre pour « permettre des dépistages massifs » dans les établissements.

En outre, « une des étapes clés sera le développement des compétences des professionnels, des personnes handicapées et des aidants en matière d'hygiène et de prévention ». L'Unapei prévoit des formations accélérées en ce sens et l'instauration de règles de vie dans les structures (quatorzaine pour le retour en structures, espaces dédiés aux visites, circuits de circulation...).

Elle appelle enfin tous les acteurs qui ont développé des coopérations pour répondre à l'urgence de la crise, à perpétuer cette dynamique.

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres