menuMENU
Article28 mai 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

L'activité des Cap emploi illustre l'impact de la crise sur les travailleurs handicapés

Le baromètre 2020 des Cap emploi témoigne des conséquences négatives de la crise sanitaire sur l’emploi des personnes handicapées. Malgré ce contexte, l’apprentissage connaît "un vrai boom", se félicite Jean-Pierre Benazet, président de Cheops.

« Nous étions inquiets au deuxième trimestre mais les chiffres de la fin 2020 nous ont rassurés ». Plus d’un an après le début de la crise sanitaire qui a bloqué l’économie du pays pendant plusieurs semaines, Marlène Cappelle, déléguée générale de Cheops, le réseau national des Cap emploi, a voulu rester optimiste, le 28 mai, lors de la présentation du baromètre 2020 de ces organismes de placement des personnes handicapées dans l’emploi.

Baisse des CDI

Au total, les Cap emploi ont permis à 77 444 personnes handicapées de signer un contrat en 2020, soit 9 % de moins qu’en 2019. Si cette baisse des « placements » est moins importante que ce qu’on aurait pu craindre, dans le détail, le baromètre montre que les CDI sont en recul de 23 % et la création d’activité de 21 %. Ces « données restent à surveiller », note Marlène Cappelle, pour qu’elles ne perdurent pas. En contrepartie, « davantage de CDD de courtes durées ont été signés et l’intérim n’a pas baissé », poursuit-elle.