menuMENU
Article17 mars 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Handicap : la vie en établissement favorise le dépistage des cancers féminins

Une étude démontre l'effet facilitateur de la vie en établissement pour le dépistage des cancers du sein et de l'utérus chez les femmes en situation de handicap. Le taux de dépistage y est en effet plus élevé que pour celles qui vivent à domicile.

Alors que le cancer est, en France, la première cause de mortalité chez les femmes, une récente étude de l'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes) conclut que l'hébergement en établissement facilite le dépistage des cancers féminins chez les femmes handicapées.

Des profils différents

À première vue, les chiffres tendent à prouver l'inverse. Selon l'étude, environ 44 % des femmes vivant en institution déclarent avoir eu un dépistage du cancer du col de l'utérus et 54 % un dépistage du cancer du sein. Pour les femmes handicapées vivant chez elles, ces chiffres sont respectivement de 64 % et 69 %.