menuMENU
Brève07 octobre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Handicap, grand âge : un dispositif pour améliorer le passage aux urgences

La Haute Autorité de santé (HAS) a annoncé, dans une note de cadrage diffusée fin septembre, le lancement d'une procédure d'élaboration d'un « dossier de liaison d’urgence » afin d’optimiser la prise en charge par les services d’urgence des personnes vulnérables. Sont concernées les personnes âgées dépendantes et les personnes en situation de handicap qui ne sont pas accueillies en établissements.

Ce « DLU-Dom » s'inspirera largement du « DLU-Ehpad », qui existe dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) depuis 2015. Ces dispositifs sont recommandés par les urgentistes, qui « perdent un temps important pour colliger les informations nécessaires à l’optimisation de la prise en charge des personnes les plus vulnérables », explique la HAS.

Si le contenu du dossier n'est pas encore fixé, la note précise cependant qu'il sera intégré au dossier médical partagé. Il pourrait comprendre des informations relatives à l'identité et au lieu de vie de la personne, le motif réel du recours aux soins, les antécédents significatifs, les traitements, ainsi que les intervenants du suivi habituel. Il devrait aussi permettre d’éclairer l’organisation du retour à domicile.

L'élaboration du DLU-Dom devrait être achevée au mois de mars 2021, par un groupe de travail qui sera constitué sur la base d’un appel à candidatures.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres