menuMENU
Brève31 janvier 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Handicap et ASE : quelle coopération entre dispositifs Itep et Mecs ?

De nombreux enfants et adolescents placés en maison d'enfants à caractère social (Mecs) bénéficient d'une orientation en « dispositif Itep » (instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques). Partant de ce constat, l'AIRe (Association des Itep et leurs réseaux) et l'ANMECS (Association nationale des Mecs) ont lancé aux acteurs de leurs réseaux, à l'automne 2019, un questionnaire visant à identifier les modalités de coopération expérimentées sur les territoires entre les Ditep et les Mecs. Les deux associations viennent d'en diffuser les résultats.

Après un état des lieux de l'identité des répondants (100 établissements et services), le document identifie les coopérations mises en place (qui concerne 1/5e de ces structures). Ces coopérations sont de plusieurs ordres : opérationnelle (par exemple, projet pour l'enfant commun), institutionnelle (partenariats...), innovante (temps de répits éducatifs, équipe mobile ressources, etc.) ou encore acculturante (formation commune, stages croisés...).

Les réponses ont permis de repérer quelques facteurs clés de réussite (développer l'interconnaissance dans les territoires, formaliser le cadre de la coopération à travers une charte ou un Cpom, associer les parents...) ainsi que plusieurs freins. Par exemple : le manque de lisibilité sur les politiques territoriales, la méconnaissance interprofessionnelle et le turn-over d'interlocuteur (rompant la communication).

Les associations tirent un bilan positif des coopérations, qui « permettent d'éviter des ruptures de parcours et d'intervenir efficacement sur des situations complexes ».

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres