menuMENU
Article sponsorisé21 novembre 2022
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Groupe de parole : un dispositif essentiel

Le groupe de parole est un outil bien connu du champ médico-social. Il constitue un espace d’échange qui réunit des personnes autour d’une expérience commune. L’objectif de ce dispositif ? Parler, afin d’exprimer ces difficultés et de cheminer ensemble vers un mieux-être psychologique. Pour sensibiliser le public à ses enjeux, l’organisme de formation Epsilon Melia consacre au groupe de parole un livre blanc à télécharger gratuitement. La diffusion de ce guide est l’occasion de revenir sur les bienfaits d’une telle pratique et sur ses techniques d’animation.

Définir le groupe de parole

Qu’est-ce qu’un groupe de parole, précisément ? Animé par un professionnel de la relation d’aide, cet espace favorise le partage d’expérience. On se réunit de manière régulière (2 lundis par mois, toutes les 6 semaines…) pour échanger autour d’un objet commun. Les participants ne sont pas là pour se juger ni même pour se conseiller. Le seul témoignage de l’autre peut offrir un nouvel éclairage sur une situation donnée et ainsi générer des changements. En ce sens, au sein d’un groupe de parole, il est aussi important de s’exprimer que d’écouter.

Le groupe de parole est un espace d’expression et d’écoute, où l’on peut simplement être soi. Je veux vraiment permettre aux gens de vivre ça.

Lisa, éducatrice spécialisée et stagiaire Epsilon Melia. Témoignage extrait du livre blanc « Animer un groupe de parole ».

À qui s’adresse le groupe de parole ?

De nombreux publics peuvent s’approprier cet outil. Professionnels, patients, aidants… Ce qui compte est le désir d’échanger autour d’une problématique commune dans le respect du vécu de chacun. On peut imaginer des groupes de parole à destination : 

  • des soignants d’une unité protégée en EHPAD ;
  • d’enfants entendants qui accompagnent un parent sourd ;
  • de fonctionnaires préparant un projet de retraite…

Quels sujets aborder en groupe de parole ? 

Là encore, les sujets traités peuvent être très variés : 

  • parentalité ;
  • maladie chronique ;
  • violences conjugales… 

Fixé par l’animateur, le thème peut aussi évoluer selon les besoins des participants. 

Animer un groupe de parole

Il n’est pas facile de raconter son histoire et d’exprimer ses difficultés. Ainsi, la posture de l’animateur du groupe de parole est primordiale. C’est à lui de sécuriser les participants et de garantir les conditions favorables à leur expression. 

Il définit le cadre

L’animateur définit les conditions dans lesquelles les participants se réunissent. Cela inclut les aspects pratiques (date, horaire, salle…) mais aussi les règles qui vont fonder les échanges (non-jugement, confidentialité…).

Il accueille la parole

Conformément aux principes de l’écoute active de Carl Roger, l’animateur accueille les participants tels qu’ils sont, sans jugement. Il ne cherche pas à modifier leurs croyances. Il est attentif à la parole de chacun et à celle du groupe.

Il maîtrise les techniques d’animation

Dans son livre blanc « Animer un groupe de parole », Epsilon Melia présente des outils utiles à l’animateur. Ces ressources lui permettent de garantir la bienveillance des échanges. 

Ainsi, la reformulation (C. Rogers et G. M. Kinget) améliore son niveau d’écoute active. La Communication Non Violente (M. Rosenberg) l’aide à désamorcer les conflits et à protéger le groupe des personnalités difficiles.

Se former à l’animation d’un groupe de parole

Le rôle de l’animateur est complexe : attentif à l’individu et au groupe, il compose avec les émotions générées par la parole. Pour préparer au mieux les stagiaires-animateurs, Epsilon Melia recommande donc une formation ancrée dans la pratique. 

Le livre blanc rédigé par l’organisme de formation propose des pistes d’exercices pour expérimenter les dynamiques de la relation. Par exemple, un jeu inspiré du théâtre peut aider à mieux comprendre les enjeux d’une attention partagée entre l’individu et le groupe.

Avant d’animer sa première séance, il est important de s’entraîner avec d’autres professionnels. Construire une séance-type lors d’un jeu de rôle permet d’essayer, d’ajuster, de faire siennes les méthodes d’animation. Le retour objectif et bienveillant de ses confrères fait évoluer la posture de l’animateur et son projet.

J’ai adoré trouver un “sas” d’expérimentation […] ! La mise en pratique a été difficile pour moi mais d’autant plus riche d’enseignements. Je sais désormais à quoi je serai attentive et ce sur quoi je dois travailler.

Roseline, psychologue, stagiaire Epsilon Melia. Témoignage extrait du livre blanc « Animer un groupe de parole ».

Le groupe de parole est un dispositif riche et complexe, générateur de mieux-être et de changement. À destination des professionnels du médico-social et des curieux, le livre blanc « Animer un groupe de parole » permet d’en découvrir le potentiel et de s’approprier quelques outils à expérimenter dès à présent.

Découvrir Epsilon Melia

Depuis 2006, Epsilon Melia propose des formations aux professionnels du champ social et médico-social dans toute la France.

D’abord spécialisée dans l’Analyse des Pratiques, l’équipe propose aujourd’hui des formations thématiques, des interventions d’urgence et des accompagnements individuels de directeurs et chefs de service.

Epsilon Melia s’engage dans de nombreuses initiatives culturelles et solidaires, comme la création d’un blog spécialisé sur le secteur social et médico social ou le choix d’œuvres d’art brut pour illustrer ses catalogues de formation.

Cet article n’a pas été rédigé par la rédaction du Média Social.