menuMENU
Brève28 janvier 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Georges Labazée, vice-président du Conseil national de la protection de l'enfance

Autrefois président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques (2011-2015), mais aussi du Conseil supérieur de l'adoption, Georges Labazée a été proposé comme vice-président du Conseil national de la protection de l'enfance (CNPE), par Adrien Taquet. Le secrétaire d'Etat l'a révélé à l'occasion de l'assemblée plenière de l'instance, le 27 janvier.

Georges Labazée doit ainsi succéder à Michèle Creoff, qui avait assuré cette fonction dès 2016 pour le tout premier mandat, de trois années, de ce conseil présidé par le ministre chargé de l'enfance. En novembre 2019, le CNPE et ses 82 membres avaient certes été reconduits, mais pour une seule année, et sans Michèle Creoff. Le cabinet d'Adrien Taquet expliquait alors au Media social que cette durée limitée ne permettait pas de trouver un nouveau vice-président pour la remplacer.

Le gouvernement prévoit « l’installation d’ici 2021 d’un nouvel organisme de gouvernance nationale du secteur de la protection de l’enfance », rappelle le secrétariat d'Etat dans un communiqué. Adrien Taquet souligne, au passage, « l’expérience et les qualités reconnues de Georges Labazée qui permettront au CNPE d’organiser efficacement ses débats et ses travaux au cours de l’année à venir ». Et comme promis après la diffusion d'une enquête de M6 sur l'aide sociale à l'enfance, le secrétaire d'Etat annonce une « saisine prochaine »  de l'instance sur les « normes et taux d'encadrement au sein des structures d'accompagnement ».

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres