menuMENU
Article15 juin 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Financement de la perte d'autonomie : que faire en attendant 2024 ?

Le projet de loi relatif à la dette sociale prévoit la réaffectation d'une part de CSG au financement de la prise en charge de la dépendance, à compter de 2024. En attendant, il faut mieux piloter les crédits existants, selon Marie-Anne Montchamp.

À partir du 15 juin 2020, l'Assemblée nationale examine le projet de loi organique et le projet de loi relatifs à la dette sociale et à l’autonomie, portant sur la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale dévolue à la perte d'autonomie. Ce même jour, Marie-Anne Montchamp, présidente du conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a notamment fait le point sur les enjeux du financement et de la gouvernance du futur risque autonomie, lors d'une visioconférence organisée par l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis).

Transfert de CSG vers la CNSA

Cet article est réservé aux abonnés Il vous reste 75% à lire

Vos avantages abonnés

Un accès intégral à l’ensemble de nos articles

Infographies, vidéos, enquêtes, dossiers juridiques: l’actualité de votre secteur décryptée sous différents formats.

Une information analysée et décryptée par des professionnels du secteur

Grâce à des contenus rédigés par des journalistes spécialisés sur le secteur social et médico-social : la garantie d’une information vérifiée et exploitable.

Un abonnement adapté à vos besoins

Abonnement à l’année, mensualisé, avec ou sans engagement de durée… bénéficiez de conditions sur mesure, adaptées à vos besoins.
Abonnez-vous pour 12€ par mois seulement

Vous êtes abonné ou
disposez de codes
d'accès pour ce produit

Codes d'accès oubliés