menuMENU
Article03 mars 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Vulnérabilités : le HCFEA présente une définition transversale de la maltraitance

Dans une note validée en janvier 2021, la commission "bientraitance" commune au HCFEA et au CNCPH, livre un vocabulaire partagé de la maltraitance pour les secteurs de l’enfance, du grand âge et du handicap.

Après un an de travail, la commission nationale de lutte contre la maltraitance, instance conjointe au Haut conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) et au Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), présente « une définition partagée de la notion de maltraitance [pouvant] servir de référence commune pour tous ». Cette note, validée en janvier 2021, est « transversale » puisqu’elle porte sur l’ensemble des personnes en situation de vulnérabilité : enfants ou adultes, personnes handicapées, en perte d’autonomie ou précaires.

Absence de connaissance

Ces travaux font suite à une précédente « note d’orientation pour une action globale d’appui à la bientraitance dans l’aide à l’autonomie » de janvier 2019, qui mettait en lumière la complexité des phénomènes de maltraitance et soulignait l’absence de connaissance approfondie sur le sujet faute d’un vocabulaire commun.

Démarche de consensus