menuMENU
Brève05 mars 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Conférence salariale : Nexem attend un financement à la hauteur des besoins

Un taux d’évolution de la masse salariale fixé à 1,25 % pour l’année 2020, contre 1 % ces trois dernières années. Si elle souhaite y voir « un signe positif » et « les prémices d'une nouvelle impulsion en direction des métiers du secteur social et médico-social à but non lucratif », Nexem juge néanmoins que cette évolution annoncée lors de la conférence salariale du 27 février « reste très insuffisante au regard des enjeux de l’accompagnement de quatre millions de personnes fragiles ».

Alors que « la faiblesse des salaires pèse lourdement sur l’attractivité [du] secteur, des métiers restent en tension », observe Nexem qui déplore notamment que les pouvoirs publics « n’aient pas étendu les mesures salariales adoptées dans la fonction publique (revalorisation en 2019, primes « grand âge » et « d’attractivité territoriale » en 2020) à l’ensemble des métiers de l’accompagnement, tous secteurs confondus », lesquels rencontre des problématiques communes (manque d’effectifs, turn-over, difficultés de recrutement).

L'organisation patronale constate aussi (pour le regretter) que « l’allègement pérenne des charges sociales issu de la conversion du crédit d’impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) a, comme [elle] le craignait, entraîné des baisses de budget sur certains territoires, alors même qu’il ne constitue pas une marge de manœuvre suffisante pour renforcer les effectifs et l’attractivité des emplois ».

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres