menuMENU
Article14 décembre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Pour les enfants violentés, les "Uaped" en passe d’être généralisées

Imaginées en 1997 par la Voix de l’enfant, 100 "unités d’accueil pédiatriques enfance en danger" (Uaped) doivent être ouvertes à travers la France d’ici à 2022. Installés en hôpital, ces services pluridisciplinaires s’appuient aussi sur le travail social.

Ne plus ballotter un enfant victime de violences pendant d’interminables heures, entre commissariat, tribunal, hôpital… « L'idée est que les professionnels viennent tous au chevet de l’enfant en souffrance », résume Martine Brousse, la présidente de la Voix de l’enfant. Cette prise en charge pluridisciplinaire en pédiatrie, son association l’avait imaginée dès 1997, avant d’œuvrer à son déploiement, sous la forme des « unités d’accueil médico-judiciaires pédiatriques », sur la base de la loi du 17 juin 1998 sur la « répression des infractions sexuelles ».

Souffrant, et non plaignant