menuMENU
Portrait14 octobre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Fanélie Carrey-Conte : l'engagement à l'honneur

À 41 ans, Fanélie Carrey-Conte, nouvelle secrétaire générale de La Cimade, grande organisation de défense des étrangers, a alterné les engagements associatifs dans l'économie sociale et solidaire et les responsabilités politiques à l'Assemblée nationale.

Le portrait démarrait plutôt mal. Déluge en sortant du métro, le journaliste arrive rincé au rendez-vous. Il quitte sa chemise blanche trempée pour un tee-shirt rouge offert par l'ONG. Son titre ? : « Il n'y a pas d'étranger sur cette terre ». Un slogan prophétique qui nous fait entrer dans l'univers singulier de la Cimade (Comité inter-mouvements auprès des évacués), créée au tout début de la guerre, en 1939.

Filiation protestante

À l’origine, on trouve des protestants provenant souvent du scoutisme. Le mouvement s'est depuis largement laïcisé, même si l'affiliation protestante demeure. L'exigence éthique, l'attention aux étrangers, n'ont en revanche pas pris une ride. Sans en faire des tonnes, la Cimade est un partenaire remuant face à des autorités publiques qui prennent parfois des libertés avec les droits de l'homme.

Histoire banale et singulière

Fanélie Carrey-Conte, la nouvelle secrétaire générale de la Cimade (depuis le 30 août 2021), colle assez bien avec le tempérament de l'organisation : exigeant, rigoureux et assez modeste. Elle nous reçoit dans son bureau anonyme, pas plus grand que les autres. Sans se faire prier, elle déroule une histoire à la fois banale et très singulière. À 41 ans, elle a déjà eu plusieurs vies.

« Désir d'agir »