menuMENU
Article04 octobre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Face aux difficultés administratives, des personnes âgées abandonnent leurs démarches

La Défenseure des droits révèle les résultats d'une enquête sur l'accès aux droits des personnes de plus de 65 ans et les discriminations liées à l'âge. Une personne sur quatre éprouve des difficultés administratives.

Claire Hédon, la Défenseure des droits, a publié, à l'occasion de la journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre, un rapport, intitulé « Difficultés d’accès aux droits et discriminations liées à l’âge avancé », qui révèle une fois encore la réalité de l'âgisme en France.

En préambule, elle fait remarquer que la France ne s'est intéressée que très récemment à ce phénomène – qui a été défini dès 1975 comme « un processus de stéréotypage systématique et de discrimination contre les personnes, en raison de leur âge ».

Les discriminations à l’égard des personnes âgées, souligne-t-elle, « restent un enjeu peu investi par les débats et politiques publiques alors même qu’avec la crise sanitaire, certains discours sur les personnes âgées ont pu contribuer à renforcer une certaine forme de stigmatisation à leur égard. » 

Réalisée, fin 2020, auprès de 2 500 personnes de plus de 65 ans vivant à domicile, l'enquête a été complétée par quinze entretiens téléphoniques réalisés auprès d'aidants. 

Difficultés administratives