menuMENU
Article17 septembre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Face à la précarisation des Français, le Sénat veut "repenser le travail social"

Pour lutter contre la paupérisation de la société, aggravée par la crise sanitaire, le Sénat mise, notamment, sur un recentrage de l’intervention des travailleurs sociaux sur l’accompagnement individuel et collectif, via l’allègement des procédures.

Il n'y a pas plus tard qu'une semaine, le Secours populaire alertait, à l'occasion de son baromètre annuel sur la perception de la pauvreté par les Français, sur une accélération de la précarisation des plus fragiles, en raison de la crise sanitaire. Cette semaine, c'est au tour du Sénat de formuler, dans un rapport adopté le 14 septembre, une série de propositions pour « humaniser, améliorer et simplifier la lutte contre la pauvreté ».

Ne pas se limiter aux effets de la crise

Cette réflexion, menée par la sénatrice Frédérique Puissat (LR), s'inscrit dans le cadre d'une mission d’information sur l’évolution et la lutte contre la précarisation et la paupérisation d’une partie des Français, lancée en janvier 2021. Elle ne se limite pas aux seules conséquences de la crise sanitaire, dans la mesure où « la crise des gilets jaunes avait déjà été un signal d'alerte ».

Une stabilité en trompe-l’œil