menuMENU
Article24 janvier 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Évènements indésirables dans les ESMS : lutter contre les chutes et erreurs de médicaments

Dans une série de documents, la Haute Autorité de santé (HAS) émet des recommandations pour éviter la survenue de chutes et d'erreurs médicamenteuses au sein des ESMS, deux causes importantes d'évènements indésirables graves associés aux soins (EIGS).

La Haute Autorité de santé (HAS) a publié son quatrième bilan annuel sur les évènements indésirables graves associés aux soins (EIGS), survenus en établissements de santé ou en établissements et services médico-sociaux (ESMS). En 2020, le nombre de déclarations a légèrement diminué (1 081 contre 1 187 en 2019), une baisse à évaluer « au regard de la crise sanitaire ». En revanche, elles sont de meilleure qualité.

Pour cette nouvelle édition, la HAS a fait le choix d'un « format renouvelé », pour une meilleure lisibilité des analyses, composé de trois documents : un format court, un retour d'expérience national et un cahier technique.