menuMENU
Article28 octobre 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Essence : coup de pompe pour l'aide à domicile

Déjà affaiblie par une crise des recrutements sans précédent, l'aide à domicile prend de plein fouet la hausse du carburant et, dans certaines régions, la pénurie d'essence. De nombreuses structures ont revalorisé l'indemnité kilométrique et certaines optent pour un parc de voitures mis à disposition des salariés.

« Ces trois dernières semaines, cela a été compliqué pour l'approvisionnement en essence. Nous avons dû mettre en place sur (l'application) Teams un canal de discussion pour informer de la situation des stations-service. Sur la commune où nous sommes installés, les pompes sont restées vides pendant dix jours. » Directeur de Val de Cher services, dans l'Allier, Jérôme Raynaud raconte un mois d'octobre très compliqué pour la petite structure associative qu'il dirige (23 salariés). 

Pas de priorité dans les stations-service

Dans cette région, les difficultés d'approvisionnement ont été sérieuses. Or les pouvoirs publics n'ont pas toujours préservé les professions en tension telles que les aides à domicile. « Nous avons demandé à la préfecture de l'Allier de fixer des priorités, mais nous n'avons obtenu aucune réponse, déplore Jérôme Raynaud. Heureusement que certains patrons de stations-service ont d'eux-mêmes établi des priorités pour certains métiers comme le nôtre. » Et le directeur de ce Saad auvergnat de regretter que les aides à domicile n'aient toujours pas droit à une carte professionnelle, ce qui leur éviterait de sortir leur bulletin de salaire pour prouver leur activité. 

1h30 à 2 heures pour faire un plein