menuMENU
Article24 novembre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

En Corse, des structures médico-sociales fragiles

À l'occasion du congrès de la Fehap qui s'est ouvert à Nancy, rencontre avec des directeurs de structures médico-sociales de l'île, qui cumule difficultés et retards. Des dirigeants qui ne manquent pas de projets pour inverser la tendance.

Quand on découvre la carte des implantations régionales de la Fehap, qui tient les 24 et 25 novembre son congrès à Nancy (1), apparaissent de grandes disparités. Alors que certaines régions flirtent avec les 500 adhérents, la Corse n'en regroupe que... 32. Il faut dire que la population permanente de l'île tourne autour de 340 000 habitants. Pendant longtemps, la Corse était rattachée aux voisins de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca). Résultats : les professionnels corses ne participaient pratiquement pas aux réunions de la Fehap régionale.

Favoriser la mutualisation

Depuis novembre 2019, Laurence Licata est déléguée régionale (à mi-temps) de la Fehap Corse. Elle décrit une situation singulière : « Ici, il existe beaucoup de mono-établissements qui rencontrent des problèmes de financement et de ressources internes. » Aussi, essaie-t-elle de valoriser autant que possible tous les projets allant dans le sens de la mutualisation, par exemple pour les formations. Reste que ce n'est jamais évident avec des temps de transport très importants du fait d'un relief accidenté.

Retard insulaire