menuMENU
Article13 septembre 2019
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Emploi accompagné : « passer à la vitesse supérieure »

Le 11 septembre à l’occasion du congrès du Conseil national handicap et emploi des organismes de placements spécialisés (Cheops) (1) à Besançon, Jérôme Gallois, président du Collectif France emploi accompagné (CFEA) a dressé un point d’étape du déploiement de ce dispositif entré officiellement en vigueur en janvier 2017. Explications.

Rappelez-nous en quoi consiste l’emploi accompagné ?

Jérôme GalloisIl s’agit d’assurer un soutien autant professionnel que médico-social à l’insertion des travailleurs handicapés dans le milieu ordinaire. Le principe est de mettre en activité directement les personnes, en partant de ce qu’elles sont et de les aider ensuite à développer leurs compétences. Ce qui va à l’encontre du "former puis placer" qui prédominait jusqu’à présent : l’objectif est de permettre aux personnes handicapées d’accéder, de se maintenir et de progresser dans l’emploi. Par ailleurs, l’accompagnement concerne autant le travailleur handicapé que l’employeur et se prolonge sur le long terme. S’il est expérimenté depuis une trentaine d’années en France, la loi « Travail » du 8 août 2016 lui a donné un cadre juridique et financier et les pouvoirs publics soutiennent aujourd’hui son déploiement.

Quels sont les points remarquables du dispositif ?