menuMENU
Interview07 avril 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

"Doter les professionnels du social et médico-social d’une identité numérique nationale"

Les pouvoirs publics lancent une expérimentation visant à intégrer les personnels sociaux et médico-sociaux dans le répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS). Objectif à terme ? Faciliter les échanges d’information dans une logique de parcours, explique Jean-François Goglin, directeur général adjoint du cabinet de conseil Connective Santé.

Dans quel cadre s’inscrit cette expérimentation ?

Jean-François GoglinLa feuille de route du numérique en santé prévoit de fournir une plateforme numérique nationale, dite « bouquet de services numériques communicants », aux professionnels des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

Cela doit leur permettre de disposer d’une messagerie sécurisée de santé, et d’accéder, selon leurs habilitations et via un dossier de l’usager, au dossier médical partagé (DMP) et à des plateformes de coordination.

Pour cela, il est nécessaire que chaque professionnel soit identifié dans un annuaire national construit à partir de l'actuel répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé (RPPS), dans lequel de nombreux soignants sont déjà intégrés.