menuMENU
Article03 décembre 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Covid-19 : un rapport parlementaire accablant pour le pouvoir

Dans son rapport sur la gestion de l'épidémie de "Coranavirus-Covid 19", la mission d'information de l'Assemblée nationale décrit l'ensemble des dysfonctionnements de la part de l'État. Pour remédier à la sous-médicalisation des Ehpad, les députés proposent un rapprochement avec les hôpitaux.

La présentation, le 2 décembre, d'un rapport de la mission d'information de l'Assemblée nationale relative « à l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-Covid 19 », par le député LR Éric Ciotti, a donné lieu à une forte protestation des parlementaires du parti présidentiel, ceux-ci s'abstenant finalement sur le rapport.

On peut comprendre la colère de ces fidèles du président Macron, mais pour autant, dans les domaines que nous avons suivis ces derniers mois (essentiellement la question du grand âge), la plupart des constats et des critiques sont celles que les professionnels ont, semaine après semaine, égrenées. L'observateur ne sera donc pas surpris par le propos, même s'il est rare, reconnaissons-le, qu'un tel réquisitoire soit consigné dans un rapport officiel.

Mauvais élève européen

Le point de départ de la réflexion consiste à observer la mortalité française au regard du Covid. Et le bilan n'est pas bon du tout. « Alors que la moyenne des vingt-sept pays membres de l’Union européenne fait état de 532 décès pour un million d’habitants, le bilan de la France est de 727 alors qu’il est réduit à 170 en Allemagne », établit le rapport. Celui-ci a nécessité six mois de travaux et 56 auditions publiques qui ont permis de relever « une succession d’impréparations, de pesanteurs et sans doute d’hésitations ».

Doctrine officielle