menuMENU
Brève16 mars 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Coronavirus et hébergement d'urgence : la trêve hivernale prolongée de deux mois

Depuis quelques jours, les associations de solidarité alertaient les pouvoirs publics sur la nécessité de reporter la trêve hivernale, fixée initialement au 31 mars. Elles ont été entendues par le chef de l'État qui, dans son discours à la Nation le 12 mars a annoncé que cette trêve hivernale est reportée à fin mai.

Le lendemain, le ministre du Logement Julien Denormandie a confirmé cette annonce. « Les 14 000 places d’hébergement d’urgence ouvertes pour la période hivernale sont maintenues deux mois supplémentaires afin d’éviter toute remise à la rue de personnes hébergées », a-t-il indiqué. Il a par ailleurs précisé que « les consignes concernant les gestes barrière ont été traduites en 25 langues. » 

À moyen terme, il est prévu de créer dans chaque région un site de desserrement pour « s’isoler en chambre individuelle ou en zones confinées les personnes sans domicile diagnostiquées mais ne nécessitant pas une hospitalisation. »

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres