menuMENU
Article22 février 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Contrat d'engagement jeune : un décret fixe le mode d'emploi

Ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, le "contrat d'engagement jeune" consistera, à partir du 1er mars, en un accompagnement intensif vers l'emploi. Une allocation, de 500 € par mois au plus, sera versée sous conditions de ressources.

Quelques jours avant son entrée en vigueur, le 1er mars, un décret vient fixer les modalités de mise en œuvre du contrat d'engagement jeune (CEJ). Ce nouveau dispositif, dont Jean Castex avait dévoilé les grandes lignes en novembre dernier, doit succéder à la garantie jeune et bénéficier, selon le gouvernement, à quelque 400 000 personnes.

Difficultés d'accès à l'emploi

Aux termes de la loi de finances pour 2022, qui a acté sa création, le CEJ est un « accompagnement intensif » ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans révolus (29 ans lorsqu'ils sont reconnus travailleurs handicapés), qui rencontrent des difficultés d'accès à l'emploi durable, ne sont pas étudiants et ne suivent pas une formation.

Le décret ne détaille pas ces difficultés, il précise néanmoins qu'elles sont « appréciées au regard de la situation du jeune », celle-ci faisant l'objet d'un diagnostic.

Un conseiller référent dédié

Sa signature donne lieu à la désignation d'un conseiller référent, chargé de l'accompagnement du bénéficiaire tout au long de son parcours.