menuMENU
Reportage24 septembre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Comment une mission locale s’empare de la nouvelle obligation de formation

Depuis la rentrée, les missions locales sont chargées d’accompagner les décrocheurs de 16 à 18 ans vers une solution de formation. A Méru, dans l’Oise, l’équipe mise notamment sur les travailleurs sociaux pour pouvoir « aller vers » les mineurs désœuvrés.

« Mission locale » : le panneau indicateur, sur fond bleu, se rate difficilement au centre de Méru, entre celui du CCAS et celui du cinéma « Le Domino ». Et dans cette petite ville de l’Oise, au taux de chômage frôlant les 20 %, bien des jeunes de 16 à 25 ans peuvent chercher à s’aventurer dans ce lieu dédié à leur « insertion professionnelle et sociale ». Il reste néanmoins à aider tous « ceux qui n’ont jamais poussé la porte de la mission locale », comme le résume la chargée de mission Lydia Borderes. « Et il va falloir aller les chercher ! » Depuis la rentrée, en effet, les missions locales sont chargées de veiller au respect de la nouvelle « obligation de formation » pour tous les jeunes de 16 à 18 ans.

Olivier Bonnin
Cet article est réservé aux abonnés Il vous reste 75% à lire

Vos avantages abonnés

Un accès intégral à l’ensemble de nos articles

Infographies, vidéos, enquêtes, dossiers juridiques: l’actualité de votre secteur décryptée sous différents formats.

Une information analysée et décryptée par des professionnels du secteur

Grâce à des contenus rédigés par des journalistes spécialisés sur le secteur social et médico-social : la garantie d’une information vérifiée et exploitable.

Un abonnement adapté à vos besoins

Abonnement à l’année, mensualisé, avec ou sans engagement de durée… bénéficiez de conditions sur mesure, adaptées à vos besoins.
Abonnez-vous pour 12€ par mois seulement

Vous êtes abonné ou
disposez de codes
d'accès pour ce produit

Codes d'accès oubliés