menuMENU
Interview03 décembre 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Classifications dans la CCN 66 : "Nous voulons co-constuire le projet avec les syndicats"

Nexem a engagé des travaux pour rénover les classifications et les rémunérations des métiers de la convention collective nationale du 15 mars 1966. Une démarche que l’organisation souhaite co-construire avec les syndicats, explique Dorothée Bedok, sa directrice générale adjointe.

Pourquoi avoir lancé un cycle de négociations sur un projet de refonte des classifications et des rémunérations dans la convention collective nationale (CCN) du 15 mars 1966 ?

Dorothée BedokLes classifications et les rémunérations, qui représentent la colonne vertébrale des conventions collectives, sont obsolètes dans la CCN 66. Depuis plus de 50 ans, les grilles de salaires se sont empilées de façon empirique aboutissant à un millefeuille sans cohérence. On a aujourd’hui 26 grilles qui répondent à des critères différents, ce qui conduit à des situations inéquitables entre salariés. Les personnels entrent avec un diplôme, puis leur salaire augmente en fonction de leur ancienneté, sans tenir compte de l’évolution de leurs missions et de leurs compétences. Ce chantier est aujourd'hui indispensable dans la mesure où les salariés travaillent plus longtemps et doivent pouvoir changer de métier durant leur carrière. Plus qu’un simple toilettage de la CCN 66, notre objectif est de refondre la totalité de nos environnements conventionnels.

L’enjeu est de renforcer l’attractivité…