menuMENU
Article27 mai 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Cinquième risque : « Le débat sur une nouvelle branche est trop étroit »

L'annonce de la création d'un cinquième risque de protection sociale ne suscite pas d'élan d'enthousiasme au Conseil de la CNSA. Dans une motion, ses membres font part de leurs inquiétudes sur le dispositif financier envisagé. Explications de Marie-Anne Montchamp.

« La grande loi Autonomie ne doit pas être une loi resserrée sur des moyens techniques relatifs à l'accompagnement des personnes âgées mais une réforme portant sur la vie autonome des citoyens handicapés et âgés ». Quelques jours après l'annonce de deux avant-projets de loi jetant notamment les bases d'une nouvelle branche de protection sociale, Marie-Anne Montchamp, présidente du Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), reste prudente. Certes, les acteurs du grand âge militent pour la création de ce cinquième risque depuis plus de dix ans. Pour autant, les intentions du gouvernement sur les contours de ce projet les laissent, pour l'heure, sur leur faim.

Transversalité