menuMENU
Article30 octobre 2019
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Cabinets médicaux :  le refus des patients pauvres se porte bien

Une enquête du Défenseur des droits révèle l'ampleur de la discrimination dans l'accès aux soins subie par les patients précaires bénéficiant d'une aide à la couverture santé. Le refus de soins intervient dans un peu plus de 10 % des cas.

Plus d'un cabinet médical sur dix refuserait de recevoir des patients au motif qu'ils bénéficient d'une aide à la complémentaire santé, constate une étude menée par le Défenseur des droits et le Fonds CMU-C et publiée le 28 octobre.

L'enquête, dirigée par trois universitaires, s'appuie sur un « testing » téléphonique mené entre février et mai 2019 auprès de 1 500 cabinets de chirurgiens-dentistes, gynécologues et psychiatres.

Deux critères de discrimination testés

Cet article est réservé aux abonnés Il vous reste 75% à lire

Vos avantages abonnés

Un accès intégral à l’ensemble de nos articles

Infographies, vidéos, enquêtes, dossiers juridiques: l’actualité de votre secteur décryptée sous différents formats.

Une information analysée et décryptée par des professionnels du secteur

Grâce à des contenus rédigés par des journalistes spécialisés sur le secteur social et médico-social : la garantie d’une information vérifiée et exploitable.

Un abonnement adapté à vos besoins

Abonnement à l’année, mensualisé, avec ou sans engagement de durée… bénéficiez de conditions sur mesure, adaptées à vos besoins.
Abonnez-vous pour 12€ par mois seulement

Vous êtes abonné ou
disposez de codes
d'accès pour ce produit

Codes d'accès oubliés