menuMENU
Brève21 mars 2022
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

"Barbelés awards" : l’humour pour dénoncer la "cruauté" des dispositifs anti-exilés

Pour sensibiliser l’opinion publique à « l’hostilité et à la cruauté » des dispositifs anti-exilés qui se multiplient à Calais, où plus d’un millier de personnes exilées « (sur)vivent » toute l’année, le Collectif des associations unies pour le logement des sans-abri (CAU) a organisé les Barbelés awards, une remise de prix satirique récompensant les « pires dispositifs anti-exilés » parmi sept catégories.

Les lauréats, choisis symboliquement par un jury composé d’associations locales et nationales (Cabane Juridique, Plateforme Solidarité Migrants, Utopia 56, Secours Catholique, Médecins du Monde, Fondation Abbé Pierre) ont été dévoilés le 17 mars, à Calais, lors d’une cérémonie présidée par Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation Abbé Pierre et porte-parole du CAU, et Gilles Henry, responsable de la Boutique Solidarité de la Fondation Abbé Pierre à Valencienne.

Parmi les lauréats, on notera l’interdiction des distributions de denrées alimentaires, régulièrement renouvelée par la préfecture de Calais, ou encore la pose de pierres installées sous le toit d’un Conforama à l’abandon, pour empêcher les personnes de s’y abriter la nuit.

À lire également :

Migrants : réaction des acteurs des droits de l'Homme au drame de Calais

Près de 500 personnes expulsées de campements et squats chaque jour

Aide alimentaire aux migrants : le Conseil d'État rejette le recours associatif

Distribution alimentaire dans le centre-ville de Calais : l'interdiction est maintenue

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres