menuMENU
Article07 octobre 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Agnès Firmin Le Bodo dévoile ses intentions à l'égard des acteurs du médico-social

Travailler à la convention collective unique, simplifier l'accès aux formations, discuter de la revalorisation des barèmes kilométriques dans le cadre des Cpom... Devant le Sénat, la ministre déléguée aux Professions de santé, Agnès Firmin Le Bodo, a ébauché les chantiers en cours.

Invitée à s'exprimer au Sénat, le 6 octobre, sur la place des acteurs du médico-social dans la future organisation des soins sur les territoires, la ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé, Agnès Firmin Le Bodo, a donné un aperçu de ses priorités et celles du gouvernement.

Simplification des démarches d'accès aux formations, travail sur la convention collective unique, augmentation du barème kilométrique pour les aides à domicile... Les différents chantiers abordés devront être travaillés selon la nouvelle méthode du Conseil national de la refondation (CNR) : le dialogue avec l'ensemble des acteurs.

Travail sur la convention collective unique

Il faut « réinventer la place des acteurs du secteur médico-social dans l’organisation territoriale du soin, au sens du care ». Réinventer cette place, c'est notamment « parler de l'avenir des métiers du secteur », a déclaré la ministre.