menuMENU
Article sponsorisé15 mars 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Accompagner la transformation du secteur médico-social par le levier numérique

Portés par des programmes nationaux de grande envergure tel que le programme ESMS numérique, les établissements médico-sociaux sont de plus en plus incités à investir et à se moderniser. Si l’objectif est louable, le moyen d’y parvenir n’est pas si simple… Conseils de Phillipe Perraut, Directeur Associé chez WELIOM, cabinet de conseil en stratégie numérique de santé.

Quel est le but du programme ESMS numérique ?

Il faut noter une ambition forte des pouvoirs publics de moderniser l'offre de soins et de services. Cette ambition politique répond aux attentes sociétales des usagers et des bénéficiaires, mais aussi des aidants. C'est en cela que le développement des usages numériques porté par la feuille de route « ma santé 2022 » adaptée au secteur médico-social doit amener les acteurs à repenser leur stratégie d'urbanisation des SI (systèmes d’information) et des services numériques pour être capables de répondre progressivement à l'ensemble des objectifs.

Comment aborder ce nouveau programme ?

Il est nécessaire d'appréhender le programme non pas comme une opportunité conjoncturelle mais comme une refonte structurelle de l'offre de soins et des services innovants qui vont fortement se développer dans les prochaines années. Aussi, il est indispensable de bien anticiper le programme dans une logique de transformation des organisations pour laquelle le SI et les services numériques vont constituer la pierre angulaire. 

Quelles sont les premières démarches concrètes à effectuer ?

Très concrètement, il convient, dans un premier temps, d'analyser son contexte au regard des critères définis dans le programme ESMS numérique, en tenant compte de la taille de son organisme, du seuil requis par rapport au nombre d'établissements, de l'identification possible de partenaires permettant de rentrer dans les critères de dimensionnement attendus et du niveau de maturité de son SI. L'objectif est donc d'évaluer quelle est, de manière objective, l'opportunité ou pas de pouvoir candidater dans le cadre du programme.

Tous les établissements médico-sociaux sont-ils dans l’obligation de participer au programme ?

Soyons clairs : rien n’oblige un établissement à candidater ! Pour autant il y a tout intérêt à s’inscrire dans la dynamique de ce virage à la fois numérique et inclusif.

Quelles sont les modalités de candidatures ?

En ce qui concerne les modalités de candidature, un téléservice mis en ligne par chacune des ARS permet aux établissements de déposer leurs candidatures de manière dématérialisée.

Et les deadlines à respecter ?

Les appels à projets publiés par les ARS courent du 1er février au 31 mars 2021, et seront suivis d'une phase de sélection des candidats jusqu'au 31 mai. La notification des crédits pour la phase d'amorçage aura lieu jusqu'au 30 juin.

Quelle est l’aide financière apportée par le programme ESMS numérique ? Dans quel but ?

La phase d'amorçage à hauteur de 30 M€ sera suivie de financements plus conséquents jusqu'à 2027, à hauteur de 600 M€, dans l'objectif de soutenir le développement des usages numériques de manière durable dans le secteur médico-social.

Sur le choix des solutions, quels doivent être les points de vigilance ?

Sur le choix des solutions, il s'agit de porter une attention particulière à la capacité de son SI existant et futur à répondre au périmètre des fonctionnalités attendues en ce qui concerne le dossier usager informatisé (DUI) ainsi qu'à la réelle capacité de la solution à être ouverte et communicante avec les écosystèmes régionaux et nationaux. 

Et d’une manière générale, quelles seront les adaptations à anticiper ?

La formalisation des besoins (cahier des charges), la maîtrise de ses processus (organisation) et du schéma d'interopérabilité interne et externe (interfaces) deviennent des sujets majeurs que les établissements vont devoir maîtriser dans l'objectif de sécuriser le choix des solutions, leur déploiement et leur maintien en condition opérationnelle. En parallèle, il va être nécessaire d'adapter le niveau des compétences requises pour accompagner durablement le cycle de vie du SI et sa mise en conformité avec les exigences attendues, puis de s'inscrire dans un plan progrès continu afin d'en obtenir tous les gains au bénéfice des usagers et des professionnels. 

Enfin, le programme ESMS Numérique peut-il être considéré comme un tremplin vers une structuration plus complète du SI ?

Je confirme très clairement que le programme ESMS numérique constitue un véritable tremplin, tant le SI et les services numériques vont avoir un rôle déterminant dans l'atteinte et la réussite des objectifs attendus sur le plan sociétal mais plus largement de notre économie de la santé.

Pour toute demande d’information : contact@weliom.fr

Plus d’info sur https://www.weliom.fr/programme/esms-numerique/

Cet article n’a pas été rédigé par la rédaction du Media Social