menuMENU
Brève30 juin 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

5e branche : propositions de la Fnath pour une "réforme systémique"

Si elle salue le projet de loi qui prévoit d’augmenter le financement de l'autonomie à partir de 2024, la Fnath (association des accidentés de la vie) considère néanmoins que « la réponse reste encore trop partielle et insuffisante pour répondre aux enjeux ». Elle émet une série de propositions « pour une réforme systémique » de l'autonomie.

Elle plaide ainsi pour instituer « le primat du domicile ». La Fnath estime que le « virage domiciliaire » s'impose, envisagé « dans un sens proche des travaux de la CNSA, comme le prolongement du choix de vie de la personne elle-même mise en situation de le penser, le vouloir et de l’exprimer, et auquel de véritables moyens sont alloués pour arrêter ce choix ».

Elle préconise également la création d'une prestation nouvelle, qui se substituerait à la prestation de compensation du handicap (PCH), à l’allocation personnalisée d'autonomie (APA) et à la majoration tierce personne (MTP). Une autre manière « de parvenir à la fin des barrières de l'âge ». Cette « protection universelle "autonomie" garantirait, à toute personne travaillant ou résidant en France de manière stable et régulière, un droit à la prise en charge de ses frais de compensation à titre personnel et de manière continue tout au long de la vie ».

Autre point important recommandé par l'association : le refus de prise en compte du patrimoine des personnes et de toute récupération sur succession.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres