menuMENU
Brève22 septembre 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

2020, "annus horribilis" pour le logement social

En 2020, selon les chiffres officiels (DHUP), la construction de logement social a marqué un recul de 17 % qui ne peut être attribué entièrement à la crise sanitaire : depuis cinq ans, la construction a enregistré une baisse historique de plus d'un quart (- 29 %), remarque l'Union professionnelle du logement accompagné (Unafo).

Par exemple, le nombre de logements agréés résidences sociales a reculé de 7,4 % par rapport à 2019 et le plan de traitement des foyers de travailleurs migrants (PTFTM) de près de 30 %. Et si la production relevant de « dispositifs » jeunes (comme les FJT) ou des pensions de famille a progressé d'environ 11 %, c'est insuffisant. Pour les pensions de famille, « bien que cette hausse soit régulière, le nombre de logements agréés reste bien en deçà des 2 000 agréments par an qui auraient été nécessaires pour atteindre l'objectif de 10 000 logements supplémentaires sur le quinquen nat », commente l'Unafo.

Elle formule donc des recommandations pour le prochain quinquennat, à commencer par « définir des objectifs nationaux de production, d'ici à 2027, de 20 000 logements en résidences sociales (hors PTFTM) et de 10 000 logements en pensions de famille, tout en concrétisant le plan de 80 000 logements pour les jeunes ».

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres