menuMENU
Brève06 novembre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Personnes âgées : les effets paradoxaux du premier confinement

Qu'est-ce que les Français ont retenu en matière de relation avec leurs aînés du confinement du printemps ? Cette intéressante interrogation a été au centre d'un sondage réalisé mi septembre par OpinionWay pour le compte du jeune groupe commercial d'Ehpad Medicharme. Les opinions sont souvent tranchées. Plus de 80 % des Français estiment qu'on a tendance à oublier les personnes âgées, notamment parce qu'on privilégie les nouvelles technologies et la rapidité. Une grosse majorité considère qu'on s'occupe moins bien de nos aînés qu'avant (mais c'est quand « avant » : il y a 10 ans, 30 ans ou un siècle ?)

Pour autant, les Français sont plutôt partagés sur les effets du confinement. Cette période a permis à deux sondés sur trois de prendre conscience du problème de l'isolement des personnes âgées. Une même proportion a compris la difficulté qu'il y a avait à s'occuper de celles-ci. Trois quarts des Français estiment qu'on n'écoute pas assez les vieux dans notre société. On notera également que pour une majorité des 18-34 ans, la crise sanitaire a rapproché les plus jeunes et les plus âgés.  

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres