menuMENU
Brève19 janvier 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Oubliés du Ségur : nouvelle offensive des employeurs

« Nous souhaitons vous rappeler l’importance pour nos fédérations, d’un traitement équitable et synchrone des salariés du public et de ceux du privé », alertent, dans un courrier adressé à Jean Castex ainsi qu’à plusieurs ministres le 18 janvier, les deux fédérations patronales Fehap et Nexem.

Cette nouvelle interpellation intervient suite à l’annonce, par la CFDT le 13 janvier, de l’extension des accords du Ségur aux établissements sociaux et médico-sociaux rattachés à un hôpital public. Rappelant que les salariés du secteur privé non lucratif représentent plus de 75 % des acteurs du sanitaire, du social et du médico-social, les employeurs estiment qu' « il serait incompréhensible que ces salariés soient traités différemment et moins bien que ceux du public ».

« Et si nous pouvons accepter que les modalités [des revalorisations salariales] soient différentes, du fait de la diversité des statuts des salariés concernés, nous ne saurions imaginer une distinction de temporalité », ajoutent-ils.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres