menuMENU
Brève27 janvier 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Les commissaires à la lutte contre la pauvreté enfin consacrés

La fonction de commissaire à la lutte contre la pauvreté est enfin officialisée par un décret du 24 janvier 2020. Soit six mois après la désignation des 18 « hauts-commissaires à la lutte contre la pauvreté » (le « haut » est tombé), ces préfigurateurs pouvant être confortés dans ces fonctions.

Installé dans chaque région, le commissaire « assure, sous l'autorité du préfet de région, la coordination régionale et le pilotage interministériel de la politique de prévention et de lutte contre la pauvreté ». Ce, en mobilisant toutes les administrations concernées par les politiques publiques y concourant. Notons qu'en outre-mer, un haut fonctionnaire est délégué dans ces fonctions

L'objectif affiché par le gouvernement est de faire de ces commissaires les « chefs d’orchestre de la déclinaison territoriale de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, en lien avec l’ensemble des acteurs : collectivités, associations, personnes concernées, et l’ensemble des services publics. »

La coordination de l'action de ces commissaires est assurée par le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté (Vincent Reymond en interim), dont la dénomination est modifiée « pour tenir compte du champ élargi que le gouvernement a entendu donner » à la stratégie pauvreté. Jusqu'à présent, il était dénommé « délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes ».

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportage & enquêtes
Découvrez nos offres