menuMENU
Interview15 juillet 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Geneviève Avenard : "Nous avons pu faire avancer les droits de l'enfant"

Aux côtés de Jacques Toubon depuis 2015, la Défenseure des enfants achève son mandat, le 16 juillet. Cette professionnelle de l’action sociale revient sur six ans d’avancées pour les droits de l’enfant, mais aussi sur quelques regrets.

Quelles avancées retiendrez-vous de vos six années au poste de Défenseure des enfants ? 

Geneviève AvenardDifficile d’être juge et partie... Mais je crois avoir réussi à rendre visibles des questions qui ne l’étaient pas. Je pense bien sûr au handicap dans la protection de l’enfance : il ne concerne pas moins d'un jeune accueilli sur quatre, comme je l’avais signalé dans mon premier rapport, en 2015, consacré à ces “enfants invisibles”. Depuis, j’ai été invitée à intervenir 25 fois sur ce sujet en colloque ou en conférence... Une autre question mise en lumière est celle des enfants migrants et des mineurs non accompagnés - même si nous devons encore déplorer le recours au fichier biométrique et aux tests osseux. Je pense aussi aux enfants de Mayotte et de Guyane, ou encore aux violences au sein des institutions, thème de notre dernier rapport

Je pense que nous avons ainsi aidé les acteurs de terrain. Que ces questions soient portées par une institution indépendante leur donne de la force et de la légitimité, et les soutient dans les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Je dirais aussi plus globalement que nous avons pu faire avancer les droits de l’enfant. On considérait auparavant la Convention internationale des droits de l’enfant (Cide) comme un traité un peu virtuel et nébuleux. Il est pourtant central et concerne la vie au quotidien de tous les enfants : tous leurs droits fondamentaux y sont couverts, de l’école à l’accompagnement médico-social. Aujourd'hui, il n'est pas une politique ou un texte de loi qui ne mentionne les droits de l'enfant, depuis la loi de mars 2016 sur la protection de l’enfant jusqu'à la Stratégie portée par Adrien Taquet.

Achevez-vous cette mission avec quelques regrets ?

Cet article est réservé aux abonnés Il vous reste 75% à lire

Vos avantages abonnés

Un accès intégral à l’ensemble de nos articles

Infographies, vidéos, enquêtes, dossiers juridiques: l’actualité de votre secteur décryptée sous différents formats.

Une information analysée et décryptée par des professionnels du secteur

Grâce à des contenus rédigés par des journalistes spécialisés sur le secteur social et médico-social : la garantie d’une information vérifiée et exploitable.

Un abonnement adapté à vos besoins

Abonnement à l’année, mensualisé, avec ou sans engagement de durée… bénéficiez de conditions sur mesure, adaptées à vos besoins.
Abonnez-vous pour 12€ par mois seulement

Vous êtes abonné ou
disposez de codes
d'accès pour ce produit

Codes d'accès oubliés