menuMENU
Brève31 janvier 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Directeurs d'établissement : la réforme prochaine du recrutement des D3S inquiète les syndicats

Alors qu'un décret doit très prochainement étendre la possibilité de nommer des contractuels aux emplois de directeurs d'établissements publics sanitaires, sociaux et médico-sociaux (D3S), trois syndicats ont fait part de leurs inquiétudes, le 30 janvier, dans un communiqué commun.

Rappelons que la nomination de contractuels à des postes de D3S est possible depuis la loi HPST de juillet 2009. Un plafond à 10 % des recrutements a toutefois été fixé par décret. C'est notamment la suppression de ce plafond, dans la lignée de la loi de transformation de la fonction publique, qui inquiète le Syncass-CFDT, le Syndicat des manageurs publics de santé (SMPS) et FO cadres hospitaliers. Ce malgré le succès très modéré rencontré par ce type de recrutement.

Autre crainte : la suppression des comités de sélection « pour lui préférer un mode de recrutement à la main de l’État ». Aujourd'hui, des comités, qui comprennent six représentants de l’administration et quatre représentants des syndicats de directeurs, émettent un avis pour l’agrément des candidats aux emplois fonctionnels. « En fixant une composition restreinte écartant les représentants des directeurs, c’est l’assurance d’un examen à partir de critères concertés et objectifs de parcours et d’expérience qui est refusée », peut-on lire dans le communiqué.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres