menuMENU
Article15 octobre 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Des éclairages sur la délinquance parmi les mineurs isolés étrangers

L’Observatoire national de la protection de l’enfance publie une note pour l'Assemblée nationale, sur les « problématiques de sécurité associées » aux mineurs non accompagnés (MNA). Sa mise en lumière des jeunes en errance permettra-t-elle d'enrichir le débat ?

« Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c'est tout ce qu'ils sont ! » Plutôt que de diffuser les invectives d'Eric Zemmour contre les mineurs isolés étrangers, le 29 septembre, la chaîne CNews aurait pu utilement retransmettre en direct, cinq jours plus tôt, une audition à l’Assemblée nationale de l’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE).

Sa directrice Agnès Gindt-Ducros était en effet reçue, avec deux de ses expertes, le 24 septembre, par une nouvelle mission d’information, dédiée aux « problématiques de sécurité associées à la présence de mineurs non accompagnés » (MNA).

Et la note que vient d’en publier l’Observatoire offre, à elle seule, des connaissances bienvenues sur les 35 800 mineurs non accompagnés (MNA) pris en charge fin 2018 par les départements - mais aussi sur tous les autres qui ne bénéficient d’aucun accompagnement. 

Un manque de statistiques