menuMENU
Brève25 septembre 2019
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Dépendance : les acteurs réclament 700 M€ supplémentaires dès 2020

« Il nous semble indispensable, sans accroître les prélèvements obligatoires, d’affecter dès 2020, une part des ressources socio-fiscales aujourd’hui affectée au remboursement de la dette sociale, à la réponse aux besoins de santé et d’accompagnement du grand âge », écrivent treize présidents d'organisations du secteur sanitaire, social et médico-social [1] dans un courrier du 23 septembre adressé au Premier ministre. « En affectant dès 2020, 700 M€ de plus de ressources à cet objectif - 1 milliard à partir de 2021 - il est possible d’améliorer rapidement le sort de nombre de nos concitoyens âgés sans renoncer à l’objectif de rembourser, à l’horizon 2026 ou 2027, la totalité de la dette sociale », ajoutent-ils.

Ce financement supplémentaire servirait à renforcer les moyens humains dans les structures pour personnes âgées (en établissement et à domicile) - « une augmentation de 25 % des effectifs d’ici 2024 » - et à solvabiliser le reste à charge des personnes en perte d’autonomie, nombreuses à ne plus être « en mesure de couvrir les frais d’accompagnement et d’hébergement avec leurs ressources personnelles ».

« Se limiter aux seules ressources actuellement affectées à l’Ondam serait se condamner à un saupoudrage sans efficacité », estiment les professionnels qui chiffrent à 10 milliards d'euros - rapport Libault à l'appui - l'enveloppe nécessaire pour les 5 ans qui viennent.

Les grandes lignes du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 seront connues la semaine prochaine. Édouard Philippe sera-t-il sensible à cette demande d'affectation progressive de la CRDS à la dépendance sans attendre le vote de la loi autonomie ? Le renoncement à raboter l'avantage socio-fiscal des plus de 70 ans, utilisateurs de services à domicile, est un premier signe de la volonté du gouvernement d'agir avec cohérence dans le domaine du vieillissement.

[1] Adessadomicile, ADMR, CNDEPAH, Croix-rouge française, Fehap, FHF, Fnadepa, Fnaqpa, Mutualité française, Nexem, Synerpa, Una, Uniopss.

ABONNEMENT
  • Suivez toute l’actualité de votre métier
  • Accédez à tous les dossiers et enquêtes
  • Personnalisez votre actu via les alertes et newsletter
En savoir plus